JO 2016 : quelles leçons tirer de la compétition digitale ?

Quelques jours après la clôture des Jeux Olympiques de Rio, l’heure est au bilan… digital !

Boulogne-Billancourt, le 05 septembre 2016 —Les Jeux Olympiques de Rio ont donné l’occasion à Dynatrace, leader mondial de l’APM et spécialiste de la performance digitale, de collecter et d’analyser des volumes considérables de données, afin d’évaluer la capacité d’applications et de sites web, tous secteurs confondus, à fournir des performances à la hauteur de l’événement. De mauvaises performances peuvent en effet coûter cher, a fortiori lors d’un événement générant des millions de visiteurs quotidiens, athlètes comme supporters et touristes. Les pages les plus lentes à charger sont en effet celles qui affichent les pires taux de conversion, et les taux de rebond les plus élevés. Et inversement.

Des données issues de plus de 500 000 pages vues et de plus de 50 millions de requêtes réseau, permettent ainsi de dresser un bilan de la féroce compétition digitale qui s’est tenue au Brésil cet été.

Un bilan positif

L’observation et l’analyse des temps des DNS et des latences réseau relevés au cours des deux dernières semaines de compétition, sur plus de 50 sites web, révèlent qu’aucun problème de performance majeur ni de panne n’a été enregistré.

Organizational summary of Brazil statistics

Par exemple, sur la page d’accueil du site officiel des JO 2016, les indicateurs clés relevés - temps de réponses, taux de succès, domaines contributeurs, performances par zones géographiques, complexité des pages, DNS, latences réseau, réactivité des serveurs, temps de rendu – montrent que les performances ont bel et bien été au rendez-vous pendant toute la durée des Jeux.

Dynatrace Olympics Dashborad

Un constat que confirme l’analyse de centaines de sites, certains relatifs aux JO, d’autres issus de benchmarks de référence dans les secteurs de la finance et du retail : les tests effectués pendant la période des Jeux ne révèlent aucune panne majeure ayant affecté les utilisateurs finaux.

Certains tests ont par ailleurs permis de dégager de grandes tendances par catégories. On constate ainsi que les sites basés en Amérique latine sont, paradoxalement, ceux qui semblent avoir eu le plus de problèmes pendant les Jeux, « Il ne faut pas oublier l’importance que revêt la performance digitale lors de ces évènements majeurs! Les outils de monitoring de nouvelle génération tels que Dynatrace sont indispensables pour garantir une expérience digitale optimale aux utilisateurs » conclut Marie de Gaudemont, responsable communication chez Dynatrace France.

Dynatrace Olympics Test Groups

A propos de Dynatrace

Dynatrace a redéfini le monitoring des écosystèmes digitaux d’aujourd’hui. A la fois pilotée par l’intelligence artificielle (AI), « full stack » et entièrement automatisée, Dynatrace est la seule solution à fournir, non pas de simples données, mais de véritables réponses, basées sur une connaissance approfondie de chaque utilisateur, de chaque transaction, au sein de chaque application. Dynatrace compte plus de 8 000 clients qui optimisent l’expérience client, accélèrent leur innovation et modernisent l’exploitation de leur système d’information en toute confiance.

Pour en savoir plus sur Dynatrace et le marché du DPM cliquez ici

Suivez Dynatrace :

Contacts Presse :

Agence Yucatan
Raïd Zaraket & Caroline Prince
01 53 63 27 27
dynatrace@yucatan.fr

Dynatrace
Marie de Gaudemont
01 41 14 20 91
marie.de.gaudemont@dynatrace.com