Monitoring de la performance : 4 points clés pour gagner en efficacité

Globalité, unité, causalité et clarté sont les maîtres mots d’un monitoring de la performance efficace.

Boulogne-Billancourt, le 20 avril 2016 —Dans un environnement digital en perpétuelle évolution et vivier de toutes les innovations, les organisations doivent adapter à la fois leur stratégie, leur organisation et leurs outils. Parce qu’elles doivent désormais être agiles, responsive, ou bien encore customer centric, pour rester compétitives.

La performance web et mobile est ainsi devenue un concept phare des stratégies digitales des entreprises, et un facteur clé de succès. Si bien que de plus en plus d’éditeurs et de fournisseurs de services se positionnent sur le marché du monitoring de la performance, en proposant des solutions de plus en plus spécialisées, pour répondre aux besoins technologiques les plus pointus.

Dans le même temps, les départements IT ont vu leur activité non seulement augmenter, mais aussi se transformer et se complexifier. Ils doivent aujourd’hui gérer et traiter des volumes de trafic et de données gigantesques, dans des délais de plus en plus serrés, et avec des ressources et des budgets souvent limités.

Dans ce contexte, l’efficacité mais aussi l’efficience d’une solution de monitoring tient à son unité, à sa cohérence et la pertinence de ses résultats, pour permettre aux équipes IT de rapidement et facilement mesurer, analyser et améliorer les performances digitales de leur entreprise.

Mais qu’est-ce qu’un monitoring véritablement « unifié » ?

1) Une solution construite ex nihilo Une approche souvent privilégiée par les organisations en matière de monitoring de la performance, consiste à construire artificiellement une unité entre plusieurs solutions acquises ou développées en interne. Le problème avec cette approche, c’est que l’unité est envisagée a posteriori. Il est alors davantage question de superposition d’outils, de configurations et de référentiels, que de véritable unité. Une solution de monitoring unifiée doit être conçue dès le départ comme un outil unique et totalement intégré, afin de pouvoir superviser des environnements complexes de manière globale. Tout en étant capable d’évoluer sans qu’il soit nécessaire de refondre son architecture.

2) Des critères combinés au sein d’un système unique Un monitoring de la performance efficace dépend de la bonne synergie entre quatre éléments fondamentaux :

Tous ces critères clés doivent être étroitement liés, au sein d’un système unique et cohérent, pour être correctement exploitables.

3) Un modèle d’analyses automatiques basées sur la causalité Compte tenu de la complexité, de la modularité, de la vélocité et l’évolutivité des architectures digitales, qui comptent des millions de dépendances et de métriques, les analyses manuelles ne sont ni suffisantes ni recommandables. La notion de corrélation seule, si elle peut permettre de réduire le périmètre d’analyses, est toutefois susceptible de fournir des résultats incomplets et des conclusions incorrectes.

Tandis qu’un modèle d’analyse basé sur la causalité et l’impact, qui s’appuie sur une intelligence artificielle, constitue, à l’inverse, un gage de fiabilité, en affranchissant les équipes IT d’un travail d’analyses manuelles, à la fois pénible, chronophage et faillible.

4) Des réponses pertinentes, un contexte clair Le succès d’un monitoring repose sur la richesse des données de contexte. Pour les départements IT, tout diagramme ou toute alerte sortis de leur contexte représentent autant de temps et d’efforts d’analyse et de compréhension. Chaque opération pour corréler les différents éléments est potentiellement source de frustration et de frictions.

D’où l’importance d’avoir des outils de visualisation intuitifs, qui fournissent des éléments de contextes clairs et des réponses pertinentes, afin de faciliter la vie des équipes IT et de favoriser leur efficacité et leur productivité.

Le monitoring de la performance est l’un des défis les plus complexes pour les organisations. Il n’en demeure pas moins un facteur clé de succès dans un projet de transformation digitale et doit être, à ce titre, appréhendé dans sa forme la plus efficace et la plus à même d’accroître la productivité, les résultats et l’image de l’entreprise.

Des informations complémentaires ici

Pierrick Planchon, Digital Performance Expert chez Dynatrace
Avis d’expert de Pierrick Planchon, Digital Performance Expert chez Dynatrace

A propos de Dynatrace

Dynatrace a redéfini le monitoring des écosystèmes digitaux d’aujourd’hui. A la fois pilotée par l’intelligence artificielle (AI), « full stack » et entièrement automatisée, Dynatrace est la seule solution à fournir, non pas de simples données, mais de véritables réponses, basées sur une connaissance approfondie de chaque utilisateur, de chaque transaction, au sein de chaque application. Dynatrace compte plus de 8 000 clients qui optimisent l’expérience client, accélèrent leur innovation et modernisent l’exploitation de leur système d’information en toute confiance.

Pour en savoir plus sur Dynatrace et le marché du DPM cliquez ici

Suivez Dynatrace :

Contacts Presse :

Agence Yucatan
Raïd Zaraket & Caroline Prince
01 53 63 27 27
dynatrace@yucatan.fr

Dynatrace
Marie de Gaudemont
01 41 14 20 91
marie.de.gaudemont@dynatrace.com