Performance digitale : la France est-elle au niveau ?

Avec un temps de réponse moyen de 3.5 secondes, les sites de e-commerce français se placent en 2e position dans le classement mondial de la performance digitale.

Boulogne-Billancourt, le 27 juin 2016Dynatrace, leader de la Gestion de la Performance Digitale, publie une étude comparative de la performance digitale des sites e-commerce leaders à travers le monde, dans laquelle elle évalue l’impact des temps de réponse sur la qualité de l’expérience client et les revenus des e-commerçants. Dynatrace a ainsi mesuré le temps de réponse des pages d’accueil de plus de 300 sites commerçants majeurs dans le monde (Allemagne, Australie, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Scandinavie), à raison d’un test toutes les 15 minutes pendant 12 mois. Les résultats révèlent que les temps de réponse, à l’échelle mondiale, ont augmenté en moyenne de 7% entre 2015 et 2016. En cause : des choix techniques souvent trop complexes, qui nuisent à la fluidité et à la qualité de l’expérience client.

Moins vaut mieux que trop

3 secondes : c’est le temps de chargement maximum d’une page d’accueil toléré par les internautes. Au-delà, ils sont 46% à quitter le site. L’étude publiée par Dynatrace s’attache à contextualiser le problème via des cas d’usage réels, afin de montrer l’impact des temps de réponse sur le chiffre d’affaires des e-commerçants. Tout en analysant les facteurs, notamment techniques, susceptibles d’accélérer ou de ralentir ces temps de réponse.

Ainsi, les données comparatives utilisées dans cette étude montrent que les 40 e-commerçants les plus performants au monde – capables de fournir des temps de réponse inférieurs à 3 secondes – sont ceux qui réduisent au maximum leurs éléments techniques : poids de page réduit, nombre limité d’objets, nombre limité de serveurs tiers.

Etudeecom

La France sur la seconde marche du podium

A l’échelle mondiale, les temps de réponse ont augmenté en moyenne de 7% entre 2015 et 2016, pour atteindre 4,5 secondes. Les résultats varient toutefois d’un pays à l’autre. Ainsi, les sites des pays scandinaves et de la Chine, bien qu’ayant amélioré leurs performances, enregistrent des temps de réponse encore supérieurs à ceux des autres pays. Exception faite de l’Australie qui, avec un temps de réponse moyen de 8,2 secondes, fait figure de dernier de la classe. Le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Allemagne affichent des temps de réponse inférieurs à la moyenne mondiale, mais en augmentation par rapport à 2015. L’Espagne et la France dominent quant à elles le classement avec des temps de réponse respectivement de 3,3 secondes et 3,5 secondes.

ecarttempsreponse

D’une manière générale, la performance digitale des e-commerçants français est impressionnante. Au cours des 12 derniers mois, le temps de réponse moyen des pages d’accueil a diminué de 20%, faisant ainsi passer la France de la 5e à la 2e place. Les cinq e-commerçants les plus performants ne sollicitent en moyenne que 19 serveurs, pour un temps de réponse moyen d’environ 2,7 secondes. En comparaison, les e-commerçants locaux les moins performants utilisent près de cinq fois plus de serveurs pour un temps de réponse moyen de 6,5 secondes. Par ailleurs, le nombre d’objets utilisés et la taille des pages d’accueil sont restés limités. Pris ensemble, ces facteurs participent à garantir une expérience utilisateur satisfaisante.

« Une seconde supplémentaire de temps de chargement équivaut en moyenne à une réduction de 7% des conversions, explique Charlotte Nizieux, Directrice Marketing Europe du Sud chez Dynatrace. C’est pourquoi il est primordial pour les e-retailers, non seulement de mesurer les performances de leur site et d’en connaître l’impact sur leurs revenus, mais aussi de pouvoir les mettre en perspective avec celles de leurs concurrents, en particulier dans le cadre d’un développement à l’international. Notre étude leur permet de vérifier si leurs performances sont conformes aux standards locaux et mondiaux, tout en fournissant des éléments clés de compréhension, afin de les aider à prioriser leurs efforts d’optimisation en matière de performance. »

Téléchargez l’étude complète ici

A propos de Dynatrace Dynatrace incarne l’innovation avec la première plateforme de Performance Digitale, permettant aux métiers et à l’IT de bénéficier d’une vision en temps réel des performances digitales. La vocation de Dynatrace : aider les organisations, petites et grandes, à voir leurs applications et leurs chaînes digitales à travers le prisme des utilisateurs finaux. Plus de 8 000 clients maîtrisent ainsi la complexité de leurs applications, gagnent en agilité opérationnelle et augmentent leur revenu, en offrant à leurs utilisateurs des expériences hors du commun.

A propos de Dynatrace

Dynatrace a redéfini le monitoring des écosystèmes digitaux d’aujourd’hui. A la fois pilotée par l’intelligence artificielle (AI), « full stack » et entièrement automatisée, Dynatrace est la seule solution à fournir, non pas de simples données, mais de véritables réponses, basées sur une connaissance approfondie de chaque utilisateur, de chaque transaction, au sein de chaque application. Dynatrace compte plus de 8 000 clients qui optimisent l’expérience client, accélèrent leur innovation et modernisent l’exploitation de leur système d’information en toute confiance.

Pour en savoir plus sur Dynatrace et le marché du DPM cliquez ici

Suivez Dynatrace :

Contacts Presse :

Agence Yucatan Raïd Zaraket & Caroline Prince 01 53 63 27 27 dynatrace@yucatan.fr

Dynatrace Marie de Gaudemont 01 41 14 20 91 marie.de.gaudemont@dynatrace.com